Déjà en 1889, l'écrivain Pierre Loti qui fait partie de l'ambassade française missionnée auprès du sultan à Fez, le décrit ainsi "Son costume, en mousseline de laine fine comme un nuage, est d'une blancheur immaculée", dans le magnifique témoignage qu'il nous laisse dans "Au Maroc" !

Effectivement, les fils de laine naturelle intégrés au tissage sont d'une finesse exceptionnelle et ces coupons servent encore de nos jours à la confection de djellabas destinées aux dignitaires du royaume !

 

Seule entorse faite à notre credo de ne vous proposer que des productions issues d'un travail manuel, ces pièces remarquables, fabriquées exclusivement à Ouezzane (capitale de la laine du Maroc), sont tissées mécaniquement.
N'en ayant pas l'usage vestimentaire sous nos latitudes, nous les avons spontanément détournées pour en faire des voilages ... et le résultat a largement dépassé nos espérances, c'est tout simplement somptueux !

Voilage de Ouezzane en laine fine

180.00€Prix
  • Tissé mécaniquement, mèches de laine fines sur trame artificielle.

    Couleur : blanc cassé

    Dimensions : env. 160 x 290 cm.